AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour ! Bienvenue sur On my way

Le forum a ré-ouvert ses portes le 13/05/14
Rejoins notre grande famille, nous attendons plus que toi :D
Nous n'attendons que toi !
OMW à besoin d'un petit vote tous les 2 heures


Partagez | .
 

 Drunk On Love || PV. Cinnamon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Ven 23 Aoû - 10:47



« Drunk on Love. »


   

Elle était impatiente comme jamais.
Dès lors qu'elle était retournée en cours après avoir passé ce merveilleux moment avec sa belle métisse, elle était impatiente de la retrouver. Elle était ne restait plus en place pendant les cours, jouait avec ses stylos, dessinait tout et n'importe quoi, discutait ou jouait même à des jeux sur son portable. Et puis elle souriait. Elle n'avait jamais autant sourit, elle avait même peur d'en choper des crampes. Mais elle était si heureuse...
Dès lors qu'elle était rentrée chez elle, l'albanaise n'avait même pas réfléchi un instant à faire ses devoirs, s'empressant de chercher se qu'elle pouvait bien mettre pour la soirée. Cependant, il y avait toujours son père sur son dos, lui posant bien des questions sur se qu'elle allait faire durant la soirée, ayant toujours du mal à lui faire confiance malgré ce nouveau départ qu'elle avait commencé en arriver à McKinley. Avoir apprit toute les choses qu'elle avait fait dans son dos lui avait brisé une grande partie de la confiance qu'il avait envers elle, et même lorsqu'elle sortait avec une amie, il se méfiait. Cela avait le don de faire de la peine à l'albanaise, regrettant tout ce qu'elle avait put faire, mais aussi ce mensonge qu'elle lui avait à nouveau dit. Elle lui avait dit qu'elle faisait une simple sortie auprès d'une amie, au départ, il ne voulait pas la laisser sortir, mais sa mère était très vite intervenue, Alessandra lui ayant confiée peu avant sa réelle relation avec cette amie. Elle l'avait couverte et défendue, l'albanaise réussissant finalement à sortir. Ce genre de tension avec son père lui arrivait souvent, c'est pourquoi sortir en sachant qu'il l'insultait peut-être au plus profond de lui ne lui faisait plus rien. Elle faisait comme si de rien n'était, sachant que si elle venait à s’inquiéter de tout ça elle risquerait plus de replonger dans ses démons que de tout arranger.
Alors elle était sorti, le sourire aux lèvres, oubliant tout se qui s'était passé entre les murs de sa maison, impatiente de retrouver sa belle métisse. Sa petite-amie... Se dire ça dans sa tête lui donnait encore cette pression au coeur. Mais pas ce genre de pression à vous faire flipper ou pleurer, non, ce genre de pression qui vous fait davantage sourire. Vous faire sentir comme un gamin qui allait retrouver son précieux doudou après qu'on le lui est confisqué...

Pour se rendre jusqu’à l'endroit de rendez-vous, Alessandra avait occasionnellement prit son fameux cadeau pour ses dix-huit ans: un moto. D'une couleur rouge vive, tout comme la couleur de son rouge à lèvre fétiche. Elle ne l'a sortait que rarement, à cause de l'essence qu'elle devait payer de sa poche mais aussi car cet engin avait une signification assez particulière. Car cette moto lui avait été offerte par son père biologique. La seule chose qui venait de lui. Elle ne l'avait jamais rencontré, tout se qu'elle avait de lui était cet engin et une lettre. D'ailleurs, dans cette lettre il y avait ce petit mot qui lui était marqué, car elle s'en souvient en avoir esquissé un sourire, même si cela lui faisait en même temps mal au coeur. Il disait ne pas savoir si elle était une fille ou un garçon, mais qu'il était certains que si elle était son enfant alors alors elle apprécierait ce cadeau. Et il avait raison. Mais passons.
Elle ne pouvait pas le nier, elle avait roulée relativement vite, mais par chance, aucuns policiers ne l'avait croisé, et comme toujours lors des rendez-vous -surtout avec Faith- elle était en avance. Presque même d'une demi-heure.
Elle s'était garée non loin de l'entrée du cinéma, prenant soin de ne pas trop se décoiffer en retirant son casque noir qu'elle garda près de ses pieds, arrangeant juste après ses vêtements. A cause de son père, elle s'était vêtu -même si cela l'irritait- comme si elle allait voir une simple amie: un t-shirt à décoleté blanc, une courte veste en jean ainsi qu'un shirt de même matière, portant également des talons-baskets blanc et ce collier au pendentif de balle en or qu'elle ne quittait jamais. Elle avait tout de même fait en sorte d'être présentable, malgré la surveillance et la nervosité de son père.

C'est après avoir jetée un coup d'oeil sur son portable pour regarder l'heure qu'elle vit l'heure, réalisant son avance importante. De cela, elle prit de son petit sac bandoulière ses écouteurs et son MP3, les mettant et choisissant une musique au hasard. Bonne pioche: Drunk On Love, de Rihanna. Quoi de mieux avant un rencard d'écouter une musique d'amour de son idole?
Pensant cela, elle en avait sourit un instant, écoutant les paroles alors qu'elle s'installa tranquillement en s'asseyant de côté sur le siège de son engin rouge:


"Take me away...
I wear my heart on my sleeve,
Always let love take the lead.
I may be a little naive, yeah.
You know I’m drunk on love!
Drunk on love!
Nothing can sober me up,
It’s all that I need, yeah..."


Tout en écoutant, elle avait sortit un paquet de cigarette et un briquet de son sac. L'albanaise regardant un instant le paquet de Marlboro, se rendant que se n'était que la deuxième cigarette qu'elle allait fumer dans la journée. Elle tentait de diminuer ses doses de nicotines, se qui visiblement fonctionnait. Il y a un an encore de cela elle détallait un paquet entier par jours. Aujourd'hui, ce n'était que trois. Un jour arrivera-t-elle à en arriver qu'à une seule...
Elle fumait cette seconde cigarette tranquillement dans son coin,  regardant les passants entrer dans le cinéma sans réellement y prêter attention, plongée dans ses pensées...

Elle avait tellement hâte, de retrouver Faith. La prendre dans ses bras, l'embrasser, et revoir son si beau sourire, ses yeux de diamants, ses petites joues rougissantes... Bref, elle.
Elle ne savait pas où tout ça allait la mener, la réaction de son père si elle venait à lui avouer son attirance pour les femmes et le fait qu'elle était "casé". Mais ce dont elle était sûre, c'est qu'elle était heureuse. Heureuse auprès de cette fille qu'elle... Aimait tant. Elle se sentait bien avec elle, était impatiente de vivre tout ces moments inoubliables à ses côtés, apprendre à la connaître encore plus qu'elle ne l'a connaissait déjà. Et qui sait, peut-être même lui confier ces moments si durs qu'elle a vécu.
Faith était au courant du fait qu'elle avait été adoptée, qu'elle n'avait jamais rencontré ses parents biologique, ainsi que son histoire avec Effie. Mais elle ne lui avait pas raconté son chapitre de toxico et son accident. Elle lui avait dit la vérité en disant qu'elle était venu à Mc Kinley pour changer d'air, mais n'avait pas dit à quoi ressemblait cet air qu'elle respirait avant. D'un côté, elle avait un petit peu peur de sa réaction, mais elle savait aussi que la métisse avait put sans doute voir qu'elle était loin de toujours être cette fille shootée et dévergondée qu'elle était avant...

Finalement, Alessandra avait terminée sa cigarette depuis quelques minutes et après avoir attendu encore un peu elle jeta un coup d'oeil sur son portable: sept heure moins le quart s'affichait sur son écran, le rendez-vous étant donné à sept heure pile. D'ailleurs, la nuit était tombée, la pleine lune éclairant le ciel ainsi que ces petites étoiles.
L'albanaise avait retirée ses écouteurs, les rangeant dans son sac pour regarder autour d'elle, cherchant cette petite bouille qu'elle adorait tant.



Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 24 Aoû - 23:05




















 ❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




Elle n'arrivait pas à croire ce qui lui arrivait. Elle en avait probablement rêvé inconsciemment mais maintenant qu'elle le vivait, elle ne croyait pas. Cinna avait du mal à admettre, en sortant de cette auditorium, qu'elle était en couple avec la jeune albanaise. En couple ? Avec une fille ? Avec ELLE ? Elle se sentait dans un autre monde, comme si elle avait fait un gros shoot d'une drogue hallucinogène et qu'elle planait dorénavant. C'était à la fois surréaliste, inimaginable mais surtout foncièrement bon. Elle se sentait légère, comme nouvelle, fraîche... Elle n'aurait jamais pensé que cela pourrait être du à sa nouvelle relation avec Alessandra. Rien qu'en pensant à son comportement avec elle, ses rougeurs incessantes, son attitude enjouée, elle avait des papillons dans le ventre. Et cette sensation, cela faisait vraiment longtemps qu'elle ne l'avait pas pas ressenti. Elle eut un sourire rêveur en rentrant chez elle, ce qui ne tarda pas à étonner sa mère. Faith n'a jamais été vraiment malheureuse, ni même insatisfaite... Mais cela se voyait à son visage que quelque chose avait changer. Elle était différente de la jeune fille que Mme Rosebury avait vu partir ce matin. Et la mère attentionnée qu'elle était n'eut aucun mal à le faire avouer à sa fille. « Tu as passé une bonne journée ma chérie ? » Sa fille lui répondit un oui évasif et rêveur pendant qu'elle se servait un verre d'eau. « Et je peux savoir son nom ? » Faith se figea avec sa bouteille à la main, rougissant avec tellement d'aplomb qu'elle ne pouvait vraiment plus nier. « Euh... En faite, c'est... Elle... Non mais... » Un soupire lui échappa, elle ne pouvait rien caché à ses parents. C'était triste, mais elle était une piètre menteuse et ses géniteurs arrivaient toujours à lui faire cracher le morceau. « Alessandra. » Sa mère eut un sourire coquin. Les années avaient beau passé, elle ne perdait rien de la flamme de jeunesse qu'elle avait toujours eu. Cette étincelle dans le regard, qui la rendait si charmante et si pétillante aux yeux de sa fille. « Cela me dit quelque chose, je la connais ? » Faith regarda nonchalamment son téléphone jusqu'à ce qu'elle remarque l'heure tardive. Oh ! Elle se précipita dans les escaliers manquant presque de s'étaler de tout son long dans ces derniers. Elle n'eut même pas le temps d'entendre sa mère, amusée « Bon, ce sera pour une autre fois... 

Arrivée dans sa chambre, Faith se jeta littéralement dans sa douche, la salle de bain étant attelant à sa propre chambre. Elle dispersa ses vêtements avec hâte avant de se placer dans le bac, et de se laver activement mais avec efficacité. En sortant, le plus gros dilemme apparut. Sa tenue. Cinna était incroyablement stressée, bien qu'impatiente, de ce rendez-vous avec sa nouvelle girlfriend. Et, étant donné le petit échange avec sa mère, elle doutait que celle-ci avait bien compris son petit manège. Elle se doutait bien que son père serait rapidement au courant, mais cela ne la rendait pas vraiment anxieuse. Ces parents étaient très ouverts, et ils avaient toujours respecté ses choix. Quel qu’ils soient. Ils se permettaient de discuter ses choix, se permettant de la conseiller, mais ils n'avaient jamais été castrateur, ni violent dans leur propos. Non, son plus gros problème était bel et bien sa tenue. Elle opta pour quelque chose de décontracté mais qui la mettait en valeur. Elle se vêtu donc d'un jean slim, qui mettait ses longues jambes en valeur et un chemisier qui lui coller au corps comme une seconde peau. Cette dernière, de couleur pourpre qui allait très bien avec ses yeux foncés, était légèrement décolletée. Elle avait accompagné le tout d'une paire de talons. Elle avait l'habitude de souvent en porté même pour aller en cours. A vrai dire, elle avait une certaine attirance pour les chaussures, depuis toute petite et notamment pour les talons hauts. Elle était presque plus à l'aise en hauteur qu'à plat. Bref, elle prit un temps records pour s'occuper de son maquillage, qu'elle fit léger mais assez présent pour lui donner meilleur mine et un côté apprêté. Elle prit son sac et son blouson et descendit avec hâte dans le salon. « Maman, je peux prendre ta voiture ? » Sa mère lui dit un regard faussement indigné mais lui céda tout ce dont elle avait besoin pour s'emparer du bolide de sa mère. Ses parents eurent un sourire complice en lui souhaitant une « bonne soirée » dans une synchronisation tout à fait déconcertante. Elle adorait ses parents, vraiment, mais ils étaient un peu tarés quand même...

Elle démarra rapidement, se mettant en route jusqu'à son lieu de rendez-vous. Elle redoutait cette nouvelle perspective. Elle avait peur de perdre la complicité qu'elle avait avec l'albanaise. Elle ne voulait pas que leur relation change... Sauf si... Enfin, si pour certaines choses elle... Mon dieu. Jamais elle n'aurait cru être capable de penser de telles choses, mais cela lui faisait le coup à chaque fois. Dés qu'elle sentait que quelque chose de plus que l'amitié se dessinait entre elle et un autre individu, elle sentait toutes ses pensées douteuses faire surface. Elle poussa un soupire en s'engageant sur la route alors qu'une de ses chansons fétiches passaient à la radio. Cela faisait vraiment bien longtemps qu'elle ne l'avait pas entendu. Everything, de Michael Bubblé. Elle avait beau l'avoir écouté des centaines de fois, aujourd'hui, elle l'écoutait vraiment. Et sans oublier de penser à la belle blonde qui l'attendait au cinéma...

« And in this crazy life, and through these crazy times
It's you, it's you, You make me sing.
You're every line, you're every word,
You're everything. »

Elle se mit à chanter machinalement, puis de plus en plus fort. Il faut dire qu'elle adorait ça, et qu'elle connaissait tellement bien la chanson... Le chemin se faisait naturellement alors qu'elle continuait de chanter à tue-tête, le visage d'Alessandra se dessinant devant elle. C'était fou comme, ce qu'elle avait pensé être une amitié très forte était en faite plus... Compliqué que ça. Vraiment plus compliqué. Elle se languissait de la voir, ne penser qu'à ses bras autour d'elle, ses lèvres contre les siennes, cette sensation de bien-être qu'elle avait eu en l'entendant lui murmurer qu'elle l'aimait... Elle se sentait niaise, une vraie ado amoureuse, mais c'était légèrement vrai. Voir, totalement vraie. Mais maintenant qu'elle en était là, elle ne regrettait rien.

Cherchant et trouvant rapidement une place, elle éteignit la radio le sourire aux lèvres et sorti de l'habitacle. Elle chercha du regard son rendez-vous et trouva la jeune fille adossé à sa moto rougeoyante, attendant de manière nonchalante. Elle commença à s'avancer vers elle, jusqu'à ce que la jeune blonde se mette à chercher, ce qu'elle espérait être elle, du regard. Leur échange la surpris, mais elle ne put réprimer un sourire franc et heureux de s'afficher sur son visage. Elle s'avança alors plus rapidement vers elle.

Le problème avec Faith, c'est qu'elle agissait avant de réfléchir, et qu'après, elle se rendait compte de ses actes. C'est donc tout naturellement qu'elle se jeta au cou de la jeune fille, comme si elle ne l'avait pas vu depuis des jours, pour l'embrasser avec, ce qu'elle n'osait pas encore avouer, beaucoup d'amour. « Salut... » Bien sûr, elle n'empêcha pas ses joues de prendre une couleur profondément rose. Après tout, même Alessandra devrait s'habituer à de telles situations. Elle n'avait pas honte de l'embrasser en soit, non elle avait plutôt honte de son besoin de tendresse, de sa non gêne... Enfin de tout ça quoi. Elle était tellement impulsive, et cela lui semblait tellement naturel, nécessaire avec la jeune albanaise qu'elle avait un besoin de laisser exprimer sa joie, son envie de la jeune fille sans vergogne.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Ven 30 Aoû - 19:31



« Drunk on Love. »


   

Elle n'avait pas cherchée bien longtemps, Faith étant parfaitement à l'heure. L'albanaise l'avait très vite aperçu s'approcher, déjà toute souriante, et elle n'eût même pas le temps de saluer qu'elle était déjà dans ses bras. Aless eût tout juste le temps de l'enlacer de ses bras que la métisse l'avait soudainement embrassée, la lycéenne se laissant faire. Elle avait beau paraître grandement surprise, elle n'en était pas moins heureuse.
-"Salut..." Avait-elle dit, rougissante, sans doute gênée de sa petite pulsion.
Elle la trouvait si belle, sans doute habillée spécialement pour cette soirée, ce rencard... Et puis il y avait son visage, toujours aussi rougissant après qu'elle est fait un quelconque acte dont elle avait sans doute pas l'habitude de faire à la jeune albanaise. D'ailleurs, c'était une toute nouvelle facette que celle-ci découvrait peu à peu; ces petites pulsions remplient d'amour qu'elle fait sans même réfléchir et dont elle rougit juste après. Elle était si adorable dans ces moments là, elle qui osait pourtant faire ce que l'albanaise se retenait. Elle avait peur d'en faire trop, de paraître trop collante, c'est surement ce que devait d'ailleurs penser la métisse lorsqu'elle rougissait juste après. Pourtant Aless elle, adorait ça. Il lui manquait plus qu'à s'habituer à ce rêve qu'elle faisait, pour en être moins stressée, et plus à l'aise dans ses gestes qu'elle n'osait pas encore faire...

Finalement, la voyant toujours aussi rougissante et gênée, Alessandra l'avait prise par les bras pour la tirer vers elle, l'embrassant à nouveau tout en la gardant contre elle, glissant ses mains à sa taille. Le baiser rompu, elle lui confia un sourire doux et chaleureux:
-"T'es ravissante..." Puis elle reprit un petit instant après, le ton plus taquin. "Tout ça pour moi..?"
Toujours à plaisanter, taquiner. Elle en était capable dans n'importe quelle situation, pour l'alléger, mais aussi pour calmer son stress. D'ailleurs, cela avait le don d'irriter ses professeurs lorsqu'ils préparaient les examens. Mais cela faisait partie d'elle, et elle était incapable de s'en lasser.
Elle regardait ses yeux, elle qui s'y plongeait toujours si vite, dans cette beauté et cette profondeur. L'albanaise ne l'avait jamais vu aussi vivante, cette lueur dans ses yeux était encore plus brillante qu'avant. Elle avait même du mal à y croire, voir que sa présence, sa compagnie,... Son amour, pouvait rendre une personne aussi heureuse. Et pas n'importe quelle personne, non, mais bien cette fille qui la faisait planer dès lors qu'elle l'avait rencontrée, pour finalement faire faire des bonds à son coeur au moindre sourire s'adressant à elle. Cette fille qu'elle aimait tant. Et se rendre compte de cela, la faisait partir sur des tas de petits nuages.

Une voiture était passé à quelques mètres d'elles, tirant enfin l'albanaise de ses rêves, celle-ci retirant alors l'une de ses mains de la taille de sa métisse pour la fourrer dans sa poche, y sortant deux places de cinémas:
-"Tout est là! J'espère que les films d'horreurs ne te déplaisent pas?"
Ces genres de films étaient les favoris d'Alessandra, cependant elle n'en savait rien de Faith et était bien curieuse de la voir face à un film d'horreur. Et puis, ce n'était pas si romantique? Se serrer la main durant un grand moment de suspens, se blottir de peur contre sa petite-amie à la vue du fameux fantôme ou tueur en série.
A cette idée, elle en était de plus en plus impatiente.





Note:
 
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Lun 2 Sep - 14:09




















❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




Quelques fois, et trop souvent d'ailleurs, Faith se disait qu'elle était vraiment drôlement gaffeuse. Non pas qu'embrasser sa copine pour lui dire bonjour soit une faute. Loin de là. Mais les impulsivités de la jeune métisse la surprenait vraiment et se retrouvaient être plutôt incontrôlables. Et en comparaison à son caractère plutôt réservé, cela était plutôt troublant. Autant pour elle que pour les autres. Mais c'était foutrement agréable, de pouvoir se lâcher un peu, courir dans les bras de sa petite-amie et l'embrasser comme personne n'avait le droit de la faire à part elle. Bien que ce soit un sentiment étrange et nouveau pour la jeune fille, se sentir aimée et chérie par un être aussi fabuleux qu'Alessandra était très loin de lui déplaire. Et au vu du sourire qu'arborait l'albanaise, elle était près de penser la même chose.
Quand Cinna sentit les bras de la jolie blonde l'enlacer, elle eut comme un soupir de soulagement, comme si elle avait attendu ça depuis des heures, ce qui n'était pas faux. Elle lui fit un sourire qui se voulait tendre et même si la jeune fille n'en prenait pas tout à fait conscience, elle se sentait tomber peu à peu totalement amoureuse de sa petite-amie. Elle savait que ce qu'elle ressentait pour elle était fort, bien plus qu'une amitié. Car quand elle pensait à Marley ou encore Lilith, elle n'avait pas le même sentiment. Bien sûr, elle les aimait, très fort même, mais ce n'était pas pareil... Avec Alessandra, c'était plus que de la complicité, plus que de la tendresse, c'était... C'était presque fusionnel. Et elle sentait que leur relation aller devenir encore plus fusionnel.
Et puis sans compter sur cette jalousie qu'elle avait ressentie en croyant que son amie était amoureuse d'une autre personne. Jamais elle ne s'était senti possessive, de ce point de vue là, avec ses amies. Même les meilleures ! Au contraire, elle était ravi quand l'une d'entre elle tombait amoureuse. Elle aimait alors conseiller, entendre parler de celui ou celle qui faisait battre leur cœur. Quand elle avait appris pour Alessandra, elle n'avait pas été heureuse. Maintenant qu'elle y pensait, elle avait tout de suite ressentie une gêne, quelque chose de déplaisant à cette idée.

Sa gêne vis à vis de sa petite-amie ne semblait pas s'amenuiser, mais le simple contact de ses lèvres lui donner un sentiment de plénitude qui effaçait quelque peu ses rougeurs pour les remplacer par d'autres, cette fois-ci probablement dû à la chaleur qui se propageait dans son corps chaque fois que cette fille la touchait.
« T'es ravissante... » Ce compliment ne la fit que rougir un peu plus, bredouillant un merci maladroit, alors qu'elle baissait de nouveau les yeux au sol. « Tout ça pour moi..? » La jeune fille semblait agréablement surprise par l'effort vestimentaire. En fait, elle n'avait même pas eu à faire d'effort, cela lui semblait nécessaire, naturel de se faire belle pour sa copine. Elle qui était si magnifique, avec ses long cheveux blonds et son sourire à tomber. Elle se sentait bien fade à côté. Et quelque part, elle savait que la taquinerie de la jeune fille n'en était pas une, même si elle avait eu l'effet escompter.
« Et bien je... » Même si Faith était de nature timide, elle avait aussi une part de témérité en elle. La même part qui la faisait embrasser sa copine sans aucune gêne.
« Il fallait bien que je me mette à la hauteur de ma petite-amie, déjà trop belle au naturel, non ? » Elle eut un sourire en coin, alors qu'elle était ravie de son petit compliment. Elle n'en faisait pas des tonnes, du tout, elle trouvait vraiment Alessandra trop belle. Définitivement trop belle et trop bien pour être avec elle.

La métisse vit la jolie blonde sortir des tickets de cinéma de sa poche, les tendant innocemment à elle.
« Tout est là! J'espère que les films d'horreurs ne te déplaisent pas? » S'ils lui déplaisaient ? Cinna ne put empêcher un grand sourire de se propager sur ses lèvres. Elle adorait les films d'horreur. L'adrénaline qu'elle ressentait à travers l'angoisse des personnages, l'angoisse qu'elle ressentait elle-même en s'imaginant dans diverse situations... Toutes ses choses lui était grandement plaisantes. Encore plus si le scénario était bon. Mais ce qui l'enchantait le plus, c'était de pouvoir passer ce moment avec sa petite-amie. Car ce serait sa main qu'elle serrerait si la peur la poussait à le faire, son corps contre qui elle viendrait se coller, ou sa cuisse qu'elle attraperait si la surprise était violente. Ce serait elle à ses côtés, et c'était encore ça le plus agréable.
« Tu as devant toi une grande amatrice ! » Sur ces mots, elle planta un dernier baiser sur ses lèvres avant de lui prendre la main, l'incitant à descendre de sa moto, presque pressée de ce rendre au cinéma.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Jeu 5 Sep - 17:13



« Drunk on Love. »


   

Elle l'écoutait, de sa voix douce et calme, tout en la gardant dans ses bras:
-"Et bien je... Il fallait bien que je me mette à la hauteur de ma petite-amie, déjà trop belle au naturel, non?"
Là-dessus, les sourcils d'Aless s'étaient froncé un court instant. Elle n'avait pas compris sur le coup. C'était certes un compliment qui lui faisait plaisir, mais la belle métisse se trouvait-elle plus... Fade à côté d'elle? En pensant cela, la blonde se sentait presque bête, elle qui voyait pourtant la jeune femme face à elle comme un mannequin tout droit sorti d'un concours de miss monde. Et elle voulait lui prouver que c'était ce qu'elle pensait...
Alors elle posa sa main sur sa joue, la lui caressant tout en esquissant un sourire amusé:
-"Et toi donc? On pourrait te mettre dans un sac poubelle tu resteras sublime..."
Puis elle lui déposa un doux baiser sur ses lèvres, comme pour la rassurer, mais aussi prouver l'honnêteté de ses mots. Elle avait remarquée que Faith avait tendance à souvent se sous-estimer, se rabaisser face aux autres, et elle n'aimait pas ça, encore moins lorsqu'elle le faisait face à elle. Et ça, Alessandra voulait lui prouver; qu'elle était beaucoup plus qu'elle ne le pensait.

Aux vues du grand sourire qui s'était esquissé au visage de la métisse, l'idée de voir un film d'horreur était sans doute loin de lui déplaire. Même la rougeur de ses joues avaient disparu pendant quelques instant:
-"Tu as devant toi une grande amatrice !"
Alessandra avait souri à son tour, heureuse à l'idée de voir ce genre de film à ses côtés. Elle en était même de plus en plus impatiente de se retrouver dans la salle, et elle n'eût même pas le temps de faire un pas que Faith avait déjà pris le chemin, la prenant par la main tout en la tirant pour l’inciter à se lever de son engin. L'albanaise la suivant alors, s'empressant de se baisser pour prendre son sac et son casque rouge de son autre main.
Elles marchaient tranquillement vers le fameux cinéma, main dans la main, tel un petit couple qui ne s'était jamais quitté depuis bien longtemps...

Alessandra pouvait remarquer que les passants ne faisaient visiblement pas attention à elle. Pourtant, lorsqu'elle était avec son ancienne petite-amie, leurs regards étaient rempli de jugements et de dégoûts, à croire que Lima était beaucoup plus ouvert d'esprit. Avec Effie, elle pouvait se sentir elle-même et sans craintes seulement lorsque les deux jeunes femmes étaient seules, là c'était bien différent. Et ça, c'était agréable, et elle ne l'échangerait pour rien au monde. Elle pouvait se balader main dans la main avec sa petite-amie sans craindre ces regards, elle pouvait vivre pleinement ce petit rêve sans même avoir peur d'avoir de problèmes avec les inconnus.
Elle entrait dans le cinéma, sans lâcher la main de Faith mis à part lorsqu'était arrivé le moment de donner ses billets et demander le film. "Conjuring", était le film d'horreur le plus intriguant à l'affiche. *Va pour celui-ci, on verra bien s'que ça donne.* Pensait la blonde tout en se chargeant des billets.
Les gens et les gérant(e)s leurs souriaient, leurs souhaitaient une bonne soirée, voyant les deux jeunes femmes d'un oeil simple et agréable. Ça ne se voyait pas sur son visage, mais tout ça faisait bizarre à la jeune albanaise...

Finalement, elle arrivèrent dans la salle de cinéma. Sombre, éclairée par quelques néons, il n'y avait pas énormément de monde, aux plus grandes joies d'Aless, elle qui avait horreur du monde dans les salles de cinéma. Il y avait toujours un groupe bruyant et bavard, des gosses trop curieux -même s'ils ne risquaient pas de traîner dans cette salle-, mais en jetant un coup d'oeil dans la salle, elle put remarquer qu'il n'y avait aucunes personnes faisant partie de ce genre de perturbateurs. Quelques couples, un petit groupe d'amis, des solitaires, la salle paraissait tranquille.
-"Bon et bien je te suis!" Avait-elle dit à sa métisse, souriante.
Elle était impatiente, que le film commence, d'être tranquille avec sa petite-amie. A ses côtés, et oublier tout ce qu'il y avait autour d'elle. Les études, ses problèmes familiaux, son passé. Désormais, il n'y avait qu'elle et Faith, et cette soirée, elle comptait bien y apprécier chaque minutes, chaque secondes...



Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Ven 6 Sep - 22:07




















 ❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




Ce n'est pas que la jeune fille se sous-estimait... Non. Elle... Elle était d'une grande humilité, voilà tout. Et quand on lui reprochait de ne pas clairement se voir dans la glace, elle disait aux autres qu'ils ne se rendaient pas compte. De son point de vue, elle n'était pas assez douée, pas assez belle... Elle manquait de quelque chose. Beaucoup étaient tellement mieux. Ce que la jeune fille oubliait, c'est qu'il y avait toujours mieux que soi. Et dans tout les domaines. Mais il semblait que sa jeune et jolie girlfriend soit nettement plus consciente de cela. Et elle ne se gêna pas pour lui montrer ce qu'elle pensait d'elle.
« Et toi donc? On pourrait te mettre dans un sac poubelle tu resteras sublime... »
La brune rougit, bien évidemment. De toutes façon, elle avait bien compris qu'elle rougirait à chaque mot qu'Alessandra lui adresserait alors... Mais les compliments de la jeune fille étaient toujours trop. Elle avait l'impression d'être une merveille à ses yeux. Et même si elle ne partageait pas forcément son avis, cela faisait un bien fou de se sentir spécial. Important. Important pour quelqu'un, qui vous estime, qui vous aime...
« Dis pas n'importe quoi je... »
Un soupire résigné lui échappa. A quoi bon déblaterrer sur ce genre de choses. Les goûts et les couleurs, ça ne se discutait pas. Et puis... Elle était bien contente d'être magnifique aux yeux de la blonde, ça lui permettait de l'avoir pour elle, avec elle, de sentir ses lèvres sur les siennes.
« Merci... »
Ce n'était qu'un murmure contre les lèvres de la jeune fille mais c'était sincère, et tendre aussi. Elle ressentait un tel besoin d'être tendre et câline envers la jeune albanaise qu'elle commençait à se dire qu'elle ne tombait pas amoureuse, elle l'était déjà.

Cinna était contente d'aller voir un film d'horreur. Vraiment. Outre le fait qu'elle adorait ça, et qu'elle allait pouvoir profiter de son amoureuse, elle aimait bien regarder des gens être dans des galères pas possible. Parce que quelque part, cela la rassurait. Elle, elle était saine et sauve. Ses amis, sa famille aussi... Non, vraiment, elle aimait bien les films d'horreur.
Elle vit avec joie que sa petite-amie la suivit. Elle marchèrent tranquillement jusqu'à l'entrée du cinéma, et Faith se dit qu'elle se sentait bien, là, sa petite-amie au bras. C'était naturel, sain, tendre de lui tenir la main et cela lui procurait un sentiment de bien être qu'elle n'avait pas ressentit depuis un bon moment déjà. Elle n'avait jamais connu ce genre de relation avec une fille, mais bizarrement, elle ne semblait pas gênée, ni embarrassée, honteuse ou même juste... Ignorante. Non, elle laissait le naturel faire son effet, et cela semblait marcher. Jusque là, elle n'avait pas rencontré de situations qui la mettait mal à l'aise ou face à sa non expérience.

Elles allaient voir Conjuring. D'après les critiques, cela semblait être un bon film. Cinna aimait bien le réalisateur alors... Elle avait un bon pressentiment. De nouveau main dans la main, les jeunes filles entrèrent dans la salle de cinéma, qui pour leur grand bonheur, était presque vide. La jeune fille aimait bien être isolée au cinéma, surtout si... Si c'était un rendez-vous, et pas juste une sortie entre amis.
« Bon et bien je te suis! »
Avec un grand sourire, la jeune fille tira Alessandra vers les places qu'elle avait choisie. Pas trop loin, pour ne pas être gêné par des bruyant, et pas trop près, pour ne pas avoir envie de s'arracher les yeux au milieu du film. Cinna n'avait jamais porter de lunettes, et elle ne le souhaitait pas. Donc hors de question qu'elle se bousille la rétine au cinéma. Elle s'avança vers la rangée qu'elle désirait et fit un geste théatral du bras, incitant la jolie blonde à lui emboiter le pas.
« Après vous Mademoiselle. »
Elle lui fit un grand sourire et finit par s’asseoir à côté d'elle. Les filles étant un peu en avance, elles avaient encore du temps avant que le film commence. Non sans oublié les mythiques publicités et bande annonces qui allaient le précéder.
Un détail attira cependant l'attention de la brune. Quelques fois, pour faire patienter les clients, les gérants du cinéma mettait un fond sonore, qui était souvent des musiques plus ou moins connu. La jeune métisse reconnu alors Gone, de Lianna la Havas. Elle avait entendu cette musique récemment dans une série, et depuis elle ne faisait que l'écouter. Sans s'en rendre compte, elle laissa échapper  ces mots.
« J'adore cette chanson... »



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 7 Sep - 23:35



« Drunk on Love. »


   


-"Dis pas n'importe quoi je... Merci..."
Elle avait rougi à son compliment, toujours aussi souriante, ce petit "merci" contre ses lèvres faisant frisonner l'albanaise alors qu'elle la tenait toujours dans ses bras. Cette petite phrase, elle ne l'avait limite qu'entendu, rêvant alors qu'elle l'embrassait. Décidément, elle avait vraiment l'impression de vivre un rêve aux côtés de cette fille. Aux côtés de Faith.

Arrivé dans la salle de cinéma, celle-ci complètement silencieuse en dehors des petites discussions qu'on ne pouvait entendre réellement entre quelques personnes, Alessandra s'était laissée guider par sa petite-amie, celle-ci la tirant par la main pour l'amener ni trop loin ni trop près de l'écran. L'emplacement parfait.
Leurs mains s'était finalement séparé, la métisse s'était mise de côté pour la laisser passé en première tout en lui présentant les sièges d'un geste théâtrale.
[color=#33ccff-"Après vous Mademoiselle."[/color]
Aless avait ricanée à ce petit jeu, s'y prêtant alors, amusée.
-"Je vous remercie... " Avait-elle presque chuchotée, un sourire malicieux au visage, passant lentement sa main sur sa joue tout en la regardant quelques instant.
Finalement elle prit le chemin, comme si de rien n'était, allant s'asseoir pile au milieu de la rangée. C'est en regardant un instant son portable qu'elle remarqua leurs temps d'avance avant le commencement du film, sans compter les innombrables pubs et bandes-annonces qui allaient sans doute passer. Mais plus la soirée se prévoyait longue, plus la joie d'Alessandra s'agrandissait.

Faith s'était assise à côté d'elle, et c'est alors que les deux jeunes femmes s'installaient tranquillement que la blonde put remarquer juste après avoir déposé son sac et son casque sur son siège libre à côté d'elle que quelque chose avait retenu l'attention de la brune. Une chanson qui tournait dans la salle, qu'Alessandra n'avait qu'entendu que quelques fois, car elle se souvenait avoir apprécié la voix de la chanteuse et ses paroles, mais qui avait l'air de plaire à sa copine:
-"J'adore cette chanson...
-Ah oui..?"
Par chance, elle la connaissait assez pour connaître le refrain. C'est pourquoi elle avait esquissé un fin sourire avant de se pencher vers elle, posant sa tête sur son épaule pour aller discrètement le lui chantonner à l'oreille ces quelques paroles:


    « 'Cause it used to be my life and soul.
    Keeping everything in tune.
    What the heck man ?
    Last time I checked man,
    We had it all.
    It was just me and you.
    So what happened to you?
    Thought I knew you.
    No more chances,
    I'm gone and gone and gone and gone... »


La musique prit fin, se qui n'empêcha pas à l'albanaise de retirer sa tête de l'épaule de Cinna. Au contraire, elle s'y nicha, comme l'avait fait précédemment la jeune femme durant la journée. C'est en se rappelant de ce moment que son coeur s'était serré un court instant, mais serré agréablement, ce moment étant sans doute l'un de plus beau qu'elle avait vécu à McKinley... Elle avait posé un petit baiser à son cou, tout en caressant lentement son avant-bras. Un petit moment de tendresse comme un autre... Et puis, tout cet amour quel éprouvait pour elle, elle ne pouvait s'empêcher de le lui montrer avec de tels gestes, même si malgré tout, il y avait toujours cette petite peur qui la faisait craindre d'en faire trop.
Et finalement, après quelques chansons, la salle s'était assombri, l'écran s'allumant pour, en effet, passer des pubs et des bandes-annonces. Alessandra n'y prêtait pas vraiment attention, sentant le doux parfum de sa métisse qui l'endormait presque. C'est en se rendant compte de cela qu'elle rompa le petit silence qui c'était posé entre elles, lui parlant doucement à l'oreille pour tout de même éviter de déranger les autres personnes dans la salle:
-"Je préfère te prévenir: j'ai beau adorer ces films, c'est pas pour autant que je suis une flipparde..." Dit-elle d'un ton taquin.
Elle avait déjà hâte que le film commence.



Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Mar 10 Sep - 10:04




















❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




Cinna en était consciente. Elle savait la chance qu'elle avait d'être ici avec une fille si fantastique à ses côtés. Et pas seulement en tant qu'amie, il s'agissait de sa petite-amie, de la fille qui l'aimait, elle. C'était tellement inimaginable pour elle et à la fois si concret maintenant qu'elle l'avait à côté d'elle, qu'elle en était un peu confuse. Mais elle s'en fichait, d'être confuse, parce qu'elle avait décidé de juste profiter du moment. D'arrêter de se poser mille et une questions qui allaient embrouiller son esprit de manière désordonnée. Non, elle voulait pour une fois arrêter de réfléchir dans des moments pareils.

Elle se rendit donc l'esprit tranquille dans le cinéma, suivant de près la jolie blonde qui l'emmenait voir un film d'horreur. Toutes deux prirent place dans la salle, se plaçant au milieu d'une rangée très bien placé pour le futur visionnage. La jeune fille avait profiter de l'occasion pour faire sa galante, jeu auquel Alessandra avait répondu avec amusement. Cette complicité que les deux jeunes filles partageaient étonnait encore Faith. Non pas qu'elle ne comprenne pas ce qui les lie, c'était plutôt ce sentiment d'être en total harmonie avec la personne qui la surprenait. Elle n'avait jamais vraiment été comme ça avant, et c'est pourquoi elle était tellement heureuse, tellement euphorique, réagissant au quart de tour avec la jeune fille. Rougissante sans cesse, balbutiant, baissant les yeux... Mais quelque part, elle aimait ça. Et quand elle entendit la jeune fille lui fredonner les paroles de cette chanson, lui faisant profiter de la jolie voix qui l'avait charmé, elle se sentit terriblement émue. Elle n'en montra rien, ne voulant pas que l'autre se sente gênée ou autre. Mais intérieurement, elle réalisait combien cela la rendait heureuse d'être ici avec elle.
« Merci... »
C'était à peine soufflé, presque chuchoté, mais c'était sincère. Et elle ne la remerciait pas seulement pour ce petit concert, elle la remerciait juste d'être là, avec elle. Cinna savait que quelque chose de différent de tout ce qu'elle avait vécu la lié à l'albanaise. Quelque chose qu'elle n'était peut-être pas encore tout à fait prête à admettre mais qu'elle acceptait. Parce qu'elle n'allait certainement pas se priver d'un tel plaisir, de sentir sa petite-amie contre son épaule, de l'écouter doucement chanter contre son oreille.

Quelques minutes passèrent et le film se mit en route, la salle gagnant en obscurité. La jeune métisse profitait des petites attentions de la jeune fille, qui lui caressait doucement le bras, lui intimant qu'elle avait beau aimer les films d'horreur, elle était quand même susceptible d'en avoir peur.
« Moi aussi... Mais ne t'inquiète pas, je te protégerais des cauchemars. »
Et pendant une seconde, Cinna eut la vision d'un Alessandra et d'une Faith blotti l'une contre l'autre dans un lit. Et cette vision ne la dérangeait pas tellement à vrai dire... C'était fou ce besoin de contact qu'elle avait avec la jeune fille. Ce besoin qu'elle avait de l'embrasser, de simplement lui prendre la main, la toucher. C'était à la fois naturel, non calculer, et en même temps, cela répondait à un besoin inconscient de la brune, qui se sentait mieux quand elle était proche de la jeune fille. Naturellement, elle prit donc la main de la jeune fille dans la sienne, profitant du film qu'elles allaient regarder ensemble.

Elle n'avait vraiment pas vu les deux heures passaient. Vraiment. Et quand les lumières se rallumèrent, elle fut surprise. Elle se remua un peu, pour détendre ses muscles engourdis et jeta un œil à la jeune fille à ses côtés. Elles avaient un peu crier pendant le film, enfin de surprise et un peu aussi parce que cela faisait bien de crier devant un film d'horreur. Ce qui est sûr, c'est qu'elles avaient à de nombreuses reprises eut peur. Très peur même. Mais cela avait été plaisant quand même. Pas sûr qu'elle passent la nuit tranquille mais bon...
« Alors tu as aimé ? »
Elle se tourna vers son rendez-vous, voulant avoir son opinion sur le film. Elle était curieuse de savoir l'avis de l'albanaise. Bon, elle était un peu curieuse de tout à propos d'elle alors, ce n'était pas très surprenant mais bon...

Les deux jeunes filles finirent par sortir du cinéma, la jeune brune ne résistant pas à l'envie de prendre une glace. Un magnum. C'était un peu stupide d'en prendre une après le film, mais aller parler de logique avec Cinna à l'heure actuelle, cela aurait été une cause perdue...
Arrivée à l'extérieur, Cinna n'avait vraiment pas envie de rentrer chez elle. Vraiment pas. Elle voulait encore profiter de sa belle, longtemps. Elle lui aurait bien proposer de venir chez elle, mais même si ses parents n'auraient rien dit, ils l'auraient charié le lendemain, et puis cela n'aurait pas été... Pratique. Avec eux dans la chambre d'en face, travaillant tôt le lendemain... Non, mauvaise idée. Pourtant, elle aurait bien passé la nuit avec la jeune fille... Enfin, dormi avec elle. Oui oui, elle ne pensait qu'à dormir, évidemment... Cela ne lui avait jamais traversé l'esprit... Non...



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 21 Sep - 15:12



« Drunk on Love. »


   


Ce rêve se poursuivait tranquillement. Alessandra avait put entendre ce petit merci que lui avait murmurée sa métisse, un merci rempli de douceur, ce genre de ton qui avait le don de faire sourire la blonde, surtout lorsqu'il venait de Faith. Le genre de voix qu'elle pouvait écouter infiniment sans s'en lasser, qui pourrait la bercer tout comme la réveiller. Une voix qui la faisait planer et se sentir bien, en sécurité loin de tout ses problèmes, et même lui faire oublier tout son vécu. Bien mieux qu'un joint n'est-ce pas? Au moins là, sa vie n'était pas en jeu, au contraire. Il n'y avait qu'avec cette fille qu'elle se sentait de tel, c'est pourquoi elle n'échangerait contre rien au monde tout ces si bon moments avec elle...

Et c'est alors qu'elle réfléchissait à tout ça, sa tête toujours sur l'épaule de sa petite-amie, que le film fini par commencer, la blonde se redressant alors. Elle n'allait pas laisser le poids de sa tête sur son épaule pendant tout le film après tout, elles supportaient déjà le poids de leurs sac de cours au lycée, elle n'allait pas en rajouter.
La salle devenait complètement sombre, l'albanaise ayant déjà hâte que le film prit son cours, tel un enfant qui allait commencer son dessin-animé. Elle put d'ailleurs entendre Faith lui répondre discrètement:
-"Moi aussi... Mais ne t'inquiète pas, je te protégerais des cauchemars."
Ces mots fit à nouveau sourire l'albanaise, celle-ci se penchant alors vers l'oreille de la métisse:
-"Et moi du grand méchant monstre qui se cacherait sous le lit alors." Lui avait-elle murmurée à l'oreille, le ton joueur.
Puis elle avait déposée un petit baiser sur sa joue, se redressant juste après pour regarder le film qui commençait enfin, la laissant prendre sa main qu'elle serra à son tour.

Elles frissonnaient, sursautaient, criaient à plusieurs reprise pendant le film et visiblement, toute deux avaient une peur bleue face au grand écran. Mais malgré tout, elle adorait ça. Déjà parce que ce genre de films, elle les aimaient depuis toute petite déjà, mais aussi parce qu'elle était là; Faith.
Et c'est au bout de deux heures que les lumières s'étaient rallumées. Les deux jeunes femmes s'étaient étiré un instant, la plus jeune demandant alors pendant qu'Aless étirait encore sa nuque:
-"Alors tu as aimé ?"
L'albanaise avait alors réfléchi un instant, quelques scènes bien effrayante lui revenant en tête:
-"Je pense... Que je vais mal dormir cette nuit en fait." Conclua-t-elle avant de rire un instant, un rire plutôt mal à l'aise, celui que l'on utilisait pour tenter de faire penser à autre chose.
C'est à ce moment là qu'elle espérait pouvoir passer la nuit aux côtés de sa petite-amie. La garder dans ses bras et s'endormir le sourire aux lèvres sans aucunes craintes qu'un mauvais esprit pourrait venir l'embêter. Parce que le pire, c'est qu'elle y croyait à tout ça; les fantômes, les possédés... Et ce film lui avait donné de quoi lui remuer la caboche. C'est pourquoi passer la nuit aux côtés de sa belle métisse la réconforterait davantage. Mais bien entendu, Alessandra ne pensait qu'à dormir, bien entendu...
Il lui arrivait certes de penser à autre chose, mais en se rendant compte de cela elle se sentait presque coupable. Elle ne voulait pas y penser, du moins pas aussi vite. Il est vrai qu'avec sa première petite amie elles l'avaient fait dès le premier soir, mais il ne fallait pas non plus oublier que leurs relations avaient commencé en tant que sex-friends.
Là, c'était pas pareil. Elle aimait Faith plus qu'autre chose, et ne voulait pas passer pour une coureuse de jupons qui ne pensait qu'à ça dès le départ. Cette fille là, c'est ce qu'elle était avant, aujourd'hui, elle n'était plus la même.
C'est pourquoi elle ne pensait pas à tout ça, et s'imaginait simplement dans les bras de sa métisse, à dormir sereinement...

Les deux lycéennes fut finalement sorti du cinéma, s'étant juste avant arrêté dans son petit magasin pour s'y acheter une glace. Faith avait prit un magnum, Aless s'était contentée d'un mars glacé. Toute deux marchaient tranquillement tout en dégustant leurs gourmandises du soir, arrivant jusqu'à la voiture de la métisse. C'est en voyant l'engin à roues que l'albanaise put sentir une petite déception, celle de devoir déjà laisser sa petite amie. Mais une idée lui tilta très vite dans la tête, pourquoi ne pas l'inviter? Ses parents ont cessé depuis longtemps de se méfier des personnes qu'elle invitait, surtout si s'étaient des filles. Son père se doutait de rien pour sa sexualité, et sa mère la laissait vivre sa vie, alors à quoi bon.
C'est en voyant cette même déception dans les yeux de Faith qu'elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire amusé, allant jeter en vitesse le paquet vide de sa barre dans la poubelle juste à côté de sa voiture pour revenir face à elle. Elle prit sa main, son sourire devenant plus doux et rassurant:
-"Hé, ça te dit de venir chez moi pour cette nuit? Ce serait malheureux de dormir seule après avoir vu un film pareil, non?"
Excuse à deux balles. Elle voulait juste être à ses côtés encore un peu. Et puis si, d'un côté elle flippait de passer la nuit seule. Elle avait plus qu'à espérer qu'elle allait accepter, mais Alessandra avait aussi peur qu'elle se fit de mauvaises idées sur ses intentions de cette nuit...



Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 28 Sep - 16:09




















 ❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




Cinna savait que ces moments passés avec Alessandra étaient précieux. Elle était jeune bien sûr, et avait le temps de changer. Mais c'était le genre d'instants, lorsque l'on se sent vraiment aimé et amoureux, que l'on oublie jamais. C'est pour ça qu'elle avait décidé de vivre sa relation avec l'albanaise à fond. Sans se poser trop de questions, ou se faire trop de soucis... Cette petite séance de cinéma était plus que bienvenue, surtout quand il s'agissait de film d'horreur, chose que la métisse appréciait grandement.
Lorsque la séance se termina. La brunette sentit ses membres tout engourdis, de part cette inactivité constante dans laquelle elle était restée pendant ces deux heures de projections. Elle étira nonchalement ses membres alors qu'elle demandait à sa girlfriend si le film lui avait plut.
« Je pense... Que je vais mal dormir cette nuit en fait." Conclua-t-elle avant de rire un instant, un rire plutôt mal à l'aise, celui que l'on utilisait pour tenter de faire penser à autre chose. »
La jeune fille aux cheveux blonds laissa alors échapper un rire un peu forcé, gêné, probablement dû à la véracité de ses propos. Bien que Faith ait eu peur aussi, elle savait très bien qu'une fois arrivée dans son lit, les images choquantes de cette séance ne viendrait pas la hanté. Non pas qu'elle était insensible à la peur, elle avait eut peur ! Mais ne croyant absolument pas à ce genre de choses, elle était plutôt bonne pour savoir rester impartial avec ce genre d'histoire. Elle craignait bien plus les épopées de fait réels, du genre Hannibal Lecter, ou autres. Les psychopathes étaient beaucoup plus flippants pour elle, parce qu'elle savait qu'ils existaient...

« Je t'assure que j'ai eu peur... Mais ne t'inquiète pas, je doute que ce genre de choses trainent par ici. Peut-être dans une autre vie hein... »

Ne sachant pas si la jeune file croyait ou non à ce genre d'histoires, le jeune fille enchaina.

« Tu... Tu crois à ce genre d'histoire ? Tu penses que ça peu exister ? »

Faith trouvait ça absurde. Pas que l'on y croit, mais que cela existe. Que l'on y croit, elle pouvait le concevoir. C'était comme tout, la religion, les extraterrestres... A partir du moment où on ne pouvait pas vraiment le prouver pourquoi pas. Mais elle doutait que de telles choses existent. D'abord, parce que l'on serait bien plus prudent, et appeuré par ce genre de phénomènes et aussi parce que... Avec les ancêtres qu'elle avait la pauvre, elle en aurait déjà vu des esprits.

Le couple d'adolescentes sortit alors de la salle, à la recherche de glace bien méritées après cette activité oh combien dur physiquement parlant. Cinna adorait les glaces au ciné, et comme elle n'en avait pas eu une en y allant, elle n'allait pas repartir sans. Elle mangea donc son met avec angoument. Jusqu'à ce qu'elle arrive face à sa voiture. Face à la fin de son rendez-vous aussi... D'un air dépité elle regarda le battonet de glace comme s'il était fautif d'être apparu trop tôt. Elle aurait au moins un prétexte pour passer un peu plus de temps avec elle... Mais il sembla que les deux jeunes filles étaient de nouveau sur la même longueur d'ondes car elle sentit sa main être happée par la jeune albanaise avant que cette dernière ne lui fasse une proposition des plus intéressantes...
« Hé, ça te dit de venir chez moi pour cette nuit? Ce serait malheureux de dormir seule après avoir vu un film pareil, non? »

Même si elles étaient allées voir une comédie romantique, la jeune fille aurait quand même accepté une telle requête. Maintenant qu'elle y songeait sérieusement, elle avait déjà pensé à passer une nuit avec Alessandra... Dans le sens dodo du terme hein... Enfin elle avait aussi songé à vraiment « passer une nuit » avec elle, mais mieux ne fallait pas s'aventurer sur ce terrain là, parce qu'elle pensait souvent des trucs bizarres... Bon en même temps quand votre petite-amie était si... Belle et avouons-le, si sexy, c'était pas bien difficile de comprendre que de telles pensées ait pu traverser l'esprit de la brune. Bien entendu, ce serait une première fois pour elle, dans tout les sens du termes, puisque même avec un homme elle n'avait jamais vraiment fait quelque chose. Et c'est peut-être cela qui lui faisait peur en fait... Pas de s'offrir à la blonde, non, ça elle n'y voyait pas d'inconvénient, elle le voulait même. Parce que même si elle ne lui avait pas encore dire clairement, elle était amoureuse de l'albanaise. Mais plutôt peur de... De la décevoir. Même si elle n'en avait jamais parlé, elle se doutait que la jeune fille devait déjà avoir... Pratiquer. Elle ne voudrait surtout pas la faire fuir quand celle-ci se rendra compte de son non savoir-faire...

Mais elle n'en était pas encore là. Enfin... On ne pouvait jamais vraiment prévoir l'avenir, encore moins leur fin de soirée, mais elle savait qu'Alessandra ne lui avait pas proposer de dormir chez elle pour ça. Elle la connaissait trop bien pour cela. Et c'est tout naturellement, qu'elle se sentit obligé de dire oui. D'autant plus qu'elle avait prévu le coup avec ses parents et qu'un texto suffirait à les convaincre de la laisser dormir chez sa nouvelle petite-copine.

« Je crains fort qu'après tant d'épreuves émotionnelles au cours de ces deux heures, je sois obligé de dire oui. Qui serais-je pour te laisser affronter d'affreux monstres sans moi ? »

Elle fit un sourire coquin à la blonde et vint l'embrasser du bout des lèvres. En regardant sa voiture, elle se dit que même le trajet jusqu'à chez Alessandra lui semblait long sans cette dernière...

« Dis, ça te dirait de venir chez moi avec ta moto, comme ça je ramène la voiture chez moi... Et puis... J'ai toujours eu envie de monter sur ta moto... Sauf si ça te dérange de me ramener demain bien sûr. »

Elle ne voudrait surtout pas être un boulet pour la jolie blonde, ce serait vraiment son dernier souhait.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 5 Oct - 20:48



« Drunk on Love. »


   


E'est lorsque les deux étudiantes s'étiraient tranquillement après que le film s'était terminé que la plus jeune lui avait demandée curieusement:
-"Je t'assure que j'ai eu peur... Mais ne t'inquiète pas, je doute que ce genre de choses traînent par ici. Peut-être dans une autre vie hein... Tu... Tu crois à ce genre d'histoire ? Tu penses que ça peu exister?"
A cette question, Aless avait comme instinctivement passé sa main sur la balle de son pendentif, sans même vraiment s'en rendre compte. Il est vrai qu'avant son accident, elle ne croyait pas à tout ça en fait. Mais c'est après s'être réveillée, sur son lit d'hôpital qui venait de sortir de la salle de réanimation, qu'elle eût un tas de pensées tourner dans sa tête. Dont celle-ci; et si elle était "parti", que serait-elle devenue? Et c'est à partir de cette question que pleins d'autres idées lui étaient venu. Dans son lit d'hôpital, elle avait put réfléchir à tout ça, et finalement y croire. Une vie après la mort, les esprits bons et mauvais... De plus, elle avait toujours dans ses souvenirs les histoires que lui racontait sa grand-mère lorsqu'elle était encore toute petite, des histoires de gentils fantômes qui venaient parfois lui parler. Elle ne savait pas quoi penser de ses histoires, mais d'un autre côté, sa mamie lui racontait tout ça avec un tel enchantement, qu'elle avait envie d'y croire.
Elle n'en parlais peut-être pas à tout le monde, de peur d'être prise au ridicule, mais après tout, ce n'était pas n'importe qui lui posait cette question...
-"Hé bien, disons que j'ai appris à y croire oui." Dit-elle avec un petit sourire amusé. "Ma grand-mère me racontait souvent ce genre d'histoire quand j'étais petite et... Ce n'était pas le genre de vieille presque folle. Et puis..." Elle finit par se rendre compte de ce qu'elle allait dire. "Ouais... C'est surtout elle qui a réussi à me mettre toute ses idées en tête, parfois je regrette de l'avoir écouté. C'est vrai quoi, elle m'en a bousillé des nuits!" Conclua-t-elle en riant.
Bien rattrapée.
Ce n'est pas qu'elle voulait lui cacher son histoire, au contraire, elle pensait même que ça lui ferait du bien de lui confier tout ça. Elle savait juste que ce n'était pas le bon moment. Elle n'avait pas si peur de sa réaction en réalité, mais toutes ses épreuves qu'elle a subit dans sa vie lui est encore un sujet sensible, et il serait bien plus agréable de raconter tout ça à sa belle métisse dans un endroit moins... Public et filmé.
Alors elle restait bouche cousue. Pour le moment.

Dehors, les deux jeunes femmes profitaient de leur rendez-vous, terminant leurs glaces, alors qu'elles étaient toute deux de plus en plus déçu de devoir se séparer si vite. Même si elles se reverraient sans doute le lendemain ou/et au lycée, Alessandra avait vraiment envie que cette si belle soirée continue encore. Alors elle lui fit sa proposition que Cinna' accepta avec joie:
-"Je crains fort qu'après tant d'épreuves émotionnelles au cours de ces deux heures, je sois obligé de dire oui. Qui serais-je pour te laisser affronter d'affreux monstres sans moi ?"
A cela, Alessandra ne put retenir un sourire de joie s'esquisser à son visage, juste avant que sa petite amie ne vint lui donner un petit baiser juste avant de reprendre, alors que l'albanaise passait tendrement sa main dans sa longue chevelure brune.
-"Dis, ça te dirait de venir chez moi avec ta moto, comme ça je ramène la voiture chez moi... Et puis... J'ai toujours eu envie de monter sur ta moto... Sauf si ça te dérange de me ramener demain bien sûr."
Le sourire s'était agrandi. Elle n'avait même pas réfléchi à cela, ayant l'habitude de voir les filles lui refuser un tour de moto, trop effrayé par l'engin. C'est de cette habitude qu'Aless ne proposait même plus, c'est pourquoi la demande de la métisse l'avait bien surprise et amusée à la fois, étant loin de s'y attendre. Les amatrices de sensations fortes étaient rare, et elle était bien contente que sa petite amie en faisait partie.
-"Comment ça pourrait me déranger..?" Lui avait-elle confié d'un ton rempli de douceur, puis elle fut soudainement prise d'enthousiasme, son sourire devenant joueur: "Bon alors... J'espère que tu n'as pas peur de la vitesse!"
La blonde avait alors donné un petit baiser à sa métisse avant de prendre sa main, la ramenant vers sa moto. Elle avait presque hâte de démarrer désormais, impatiente.

C'est arrivée à côté de l'engin qu'Aless avait tendu son casque rouge à sa métisse, son sourire joueur redevenant plus doux, rassurant, comme pour prouver qu'elle resteras tranquille durant le trajet:
-"Mais t'en fait pas, j'irais pas si vite que ça, histoire... De faire un peu durer notre soirée." Conclua-t-elle son casque dans les mains.
Et elle ferait tout son possible pour la faire durer cette soirée. Prolonger ces si bons moments qu'elle passait avec sa petite amie, sa belle métisse qu'elle aimait tant. Et savoir qu'elle allait se réveiller à ses côtés de lendemain, rester avec elle encore un bon moment avant de la ramener chez elle, rendait son coeur palpitant de joie...



Invité
Invité
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   Sam 12 Oct - 13:29




















❝ DRUNK ON LOVE ❞
There's a place in your heart
And I know that it is love ~




La jeune fille avait toujours la fâcheuse habitude de dire tout haut ce qu'elle pensait. Elle aimait la franchise, surtout avec les personnes qu'elles chérissaient, à qui elle attachait de l'importance. Cependant, elle était très peu souvent consciente que certaines de ses paroles pourraient avoir un mauvais effet sur ses interlocuteurs. En demandant à Alessandra si elle croyait à ce genre d'histoire d'horreur, comme le film qu'elles venaient de voir, elle ne voulait absolument pas mettre la jeune fille mal à l'aise. Au contraire. Mais elle sentit dans la réponse de sa petite-amie que celle-ci semblait beaucoup moins sûre d'elle qu'à l'accoutumé.
« Hé bien, disons que j'ai appris à y croire oui. Ma grand-mère me racontait souvent ce genre d'histoire quand j'étais petite et... Ce n'était pas le genre de vieille presque folle. Et puis... »
Même si la jeune fille arborait un sourire amusé, Faith eut beaucoup de mal à le croire sincère. « Ouais... C'est surtout elle qui a réussi à me mettre toute ses idées en tête, parfois je regrette de l'avoir écouté. C'est vrai quoi, elle m'en a bousillé des nuits! »
L'albanaise eut un rire de conivence qui fit légèrement sourire sa compagne, mais cette dernière sentait bien qu'il s'agissait là d'un sujet sensible. Quelque chose qui avait ou qui pu avoir de l'importance dans la vie ou dans le passé de la jolie blonde. Elle se fit le serment de savoir de quoi il s'agissait mais elle ne voulut pas vraiment embêter son amoureuse ici, dans une salle de cinéma presque vide, après une séance de film d'horreur. Elle préférait passer la soirée tranquillement, abordant des sujets plus sérieux comme celui-ci à un autre moment, et surtout, avec une certaine notion d'intimité qu'elles n'étaient pas en mesure d'avoir ici.
« Je comprends, tu sais... »
Voyant que dans les yeux de sa partenaire, l'idée d'une telle discussion ici était aussi absurde que dans ses pensées, elle décida de clore le discours ici. Sur ce, elle déposa un léger baiser à la commissure des lèvres de sa belle et lui prit la main pour la sortir de cette endroit.
Un peu d'air frais ne leur ferait certainement pas de mal.

Dégustant leur glace, chacune savait que l'heure fatidique de la fin de leur rendez-vous n'allait pas tarder, et quand Alessandra lui proposa de passer la nuit avec elle, la seule réponse qui effleura l'esprit de la métisse fut un franc et luxurieux : oui. Elle ne pouvait même pas concevoir l'idée qu'elles allaient se revoir le lendemain, que ses parents pourraient ne pas apprécier, ou que cela encouragerait ses idées pas très religieuses concernant l'équation : Alessandra + Cinna + lit. Non, tout ce qu'elle avait pu répondre, tout en enjolivant ses mots, fut oui.
Pensant pouvoir faire d'une pierre, deux coups, et ainsi profiter d'un petit tour en moto avec sa chérie, elle n'hésita pas à proposer de la ramener en moto, si la jeune fille n'y voyait pas d'inconvénient. Bien sûr, elle voulait s'amuser, mais pas si cela pouvait gêner ou embêter sa partenaire.
« Comment ça pourrait me déranger..? »
Quelques fois, Cinna se demandait comment quelqu'un de si gentil, si tendre, si merveilleux avec elle pouvait l'aimer. Vraiment, elle ne considérer pas comme quelqu'un de mauvais, mais à côté d'Alessandra elle se sentait si fade que certaine fois, elle se demandait comme elle pouvait mériter autant d'attention venant d'elle. Lui soufflant un timide mais très sincère « merci », elle n'eut pas le temps de rougir que la jeune fille reprit.
« Bon alors... J'espère que tu n'as pas peur de la vitesse! »
La métisse eut un sourire goguenard. Peur ? Si elle savait... Elle aurait eu beaucoup de mal à tomber sur une fille aussi casse-coup qu'elle. Elle avait toujours aimer les bolides, rouler vite, les manèges à sensations, le risque, le danger... C'était quelque chose qui la motivait. Comme les films d'horreur, encore cette histoire d'adrénaline dont elle avait du mal à se passer... Autant dire que sa petite-amie lui offrait un magnifique cadeau en lui offrant un premier (et elle espérait le premier d'une longue série) tour en moto.
« Moi, voyons, je me ris de la vitesse... »
Elles se dirigèrent de concert vers le bolide, avide l'une comme l'autre de la blonde lui tendit un casque. Elle lui sourit tout en le prenant fermement.
« Mais t'en fait pas, j'irais pas si vite que ça, histoire... De faire un peu durer notre soirée. »
La jeune fille, au début de la phrase, voulue répliquer qu'elle voulait au contraire le plus de vitesse possible, mais en comprenant le sens de cette déclaration, elle se ravisa. Oui, elle aussi, elle voulait profiter un maximum de cette soirée.

Elle enfourcha donc fièrement le deux-roues, se plaçant derrière la conductrice et prenant un malin plaisir à s'accrocher fermement à sa taille, se collant contre elle. Oui, elle allait définitivement beaucoup aimé cette excursion. Alessandra fit vrombir le moteur de l’engin avant de s'élancer. Et c'était tout bonnement excellent. Sentir le vent contre elle, lui fouetter ses longs cheveux dépassant du casque, se cramponner exagérément à sa petite-amie juste parce que c'était bon de l'avoir contre elle... Oui, qu'elle fasse durer la promenade, elle n'en attendait pas moins d'elle. Cependant, elles finirent à un moment donné par arrivée chez la blonde. Mais en fait, elle n'était pas vraiment déçu que le tour prenne fin, elle allait passer toute une soirée avec l'albanaise et ça, ça la remettait tout de suite en joie.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Contenu sponsorisé
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Drunk On Love || PV. Cinnamon.   
 

Drunk On Love || PV. Cinnamon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On My Way :: Archives RP-